Peintures à l’encre de Chine

Du souffle au pinceau…

Jouer avec les papiers, les encres, les pinceaux. Avec tant de plaisir ! S’émerveiller de ce qui se passe dans ces jeux de rencontres entre encres, eau, papier de riz. Tout est si vivant et sensible ! La pratique de cet art traditionnel est un grand bonheur.

L’expression par le mouvement du pinceau sur le papier tente de rendre palpable à autrui cette émotion à ressentir la subtilité de vie présente en toute chose. Elle tente aussi d’exprimer les nuances des ressentis, des émotions, suscités par les mouvements de vie. Peindre est une autre façon de se relier aux proches, aux personnes accompagnées ou rencontrées.

Dans la peinture traditionnelle chinoise, il s’agit, dans un minimum de traits, de saisir l’essentiel de chaque élément, et de les réunir dans une unité, dans une recherche d’harmonie de vide et de plein. Chaque trait, qu’il soit celui d’une feuille, d’un pétale de fleurs, d’une tige, d’un rocher, doit contenir en lui-même toutes les subtilités de l’élément. Et ensemble insufflés, ils forment un tout.

L’univers animalier ouvre de grandes perspectives métaphoriques en matière d’énergie, de présences les uns aux autres, d’affectivité, de relations.

L’exécution d’un tableau est instantanée et rythmique. Dans l’idéal, pas de retouche. Un geste libre, ancré, entre Terre et Ciel, porté par le souffle, jusqu’au bout du pinceau.

Il s’agit d’être libre dans son corps, tout entier sollicité dans chaque trait de pinceau. Et d’être présent de tout son être au monde. Apprendre à regarder, écouter, percevoir, recevoir. Avec subtilité et délicatesse.

« Cet élan, cette ouverture de tout l’être, nous rendent perméables à l’essentiel. Si l’essentiel est partout, il ne manque plus que nos yeux pour le voir. Ouvrir les yeux, sortir de l’anesthésie féroce de nos cœurs. Nous laisser attendrir, toucher… » (Christiane Singer)

 

Oui, il s’agit bien d’un enchantement à la musique du monde.

Merci à Wenjue Zhuang, diplômée de l’Académie des Beaux-Arts de Chine, enseignant à Nantes dans son atelier « Le nuage mandarin », qui m’a initiée avec patience et rigueur à toutes les subtilités de cet art pendant 13 ans.

Disponibilités:

Tableau des tarifs des œuvres sur demande.

De nombreuses oeuvres sont immédiatement disponibles, elles ont été marouflées pour l’exposition d’août 2022.

Ce sont toutes des pièces uniques, non reproduites en plusieurs exemplaires.

N’hésitez pas à me contacter si vous voulez connaître leur disponibilité, et leur tarif.

C’est aussi possible d’organiser une mini exposition au Dojo, sur rendez-vous.

Autres marouflages possibles sur commande. 

Pour le marouflage traditionnel sur soie, prévoir plusieurs semaines de délai. Il est réalisé par un maître maroufleur en Chine.

Rétrospective exposition août 2022, à Nantes

Fleurs

Oiseaux

Paysages et végétaux

Animaux 

Autres

Liens vers le site de

– Page Instagram Sylvie rouger
https://www.instagram.com/sylvierouger

– « Le nuage mandarin », atelier de Wenjue Zhuang, à Nantes : https://www.le-nuage-mandarin.com/

– Wong Wa :
www.wong-wa.com
https://www.instagram.com/_wongwa